CARLOS BUENO, photographe spécialisé en culinaire à Bordeaux.

Culinaire
Portrait de la semaine

Originaire de Malaga en Espagne, Carlos BUENO vit maintenant à Bordeaux où il exerce son métier d’Artisan Photographe depuis plus de 10 ans. Spécialisé dans la photographie culinaire, immobilière et « lifestyle », ses 10 années d’expérience dans le monde de l’image lui permettent d’être polyvalent et à l’aise dans toutes les disciplines photographiques. Passionné par son travail, Carlos est toujours à l’écoute des besoins de ses clients afin de traduire au mieux leurs attentes dans ses photographies.

Comment êtes-vous devenu photographe et pourquoi le culinaire en particulier ?

« L’amour de la photographie est venu par l’apprentissage de diverses disciplines artistiques, comme la céramie par exemple, enseignées par les meilleurs professeurs de l’école d’Art de San Telmo de Malaga (l’une des meilleures écoles artistiques avec la plus grande tradition de toute l’Andalousie).

En ce qui concerne la photographie culinaire, celle-ci s’est imposée à moi peu à peu et n’a cessé d’augmenter au fil du temps, m’encourageant à continuer dans cette spécialisation qui m’a permis de rencontrer et de travailler aux côtés de grands chefs.

La création d’une grande assiette et celle d’une photographie ne sont pas si différentes. Les deux professionnels doivent s’occuper des petits détails, des couleurs, des textures, des sensations et autres éléments de composition. Quand ces deux métiers unissent leurs talents, le résultat peut être magnifique ! »

Lumière naturelle et/ou artificielle ?

« Le choix entre la lumière naturelle ou artificielle ne se fait généralement pas au hasard, ce sont les conditions de chaque prise de vue qui me feront décider entre l’une ou l’autre. Chaque type de lumière offre des possibilités très différentes. Pour moi, la question serait plutôt une lumière dure ou une lumière douce ? En tout cas, je peux dire que j’aime la qualité de la lumière naturelle dont bénéficie la ville de Bordeaux, c’est une lumière douce fantastique pour la plupart des occasions. »

Comment qualifieriez-vous votre style en quelques mots ?

« Le style est quelque chose qui est en évolution continue, il n’a pas de limites définies, j’aime le mouvement entre formes simples, compositions équilibrées, jeux visuels, mais établissant toujours un langage entre la photo et le spectateur. »

Pour quel type de clients travaillez-vous ?

« Je travail pour tous types de clients. Mon implication auprès d’eux est toujours au maximum afin d’être au plus près de leurs attentes.

Dans le monde culinaire, j’ai eu la chance de travailler aux côtés de grands chefs renommés mais je prends aussi beaucoup de photos de produits pour les petits restaurants et leur site de e-commerce culinaire.

Je pratique la photographie immobilière, architecture, lifestyle, portraits, pour le monde de l’édition ainsi que pour les réseaux sociaux ou les projets artistiques personnels, autant d’autres facettes de mon travail.»

Quelles sont les qualités propres à un photographe culinaire ?

« Savoir écouter pour canaliser les attentes du client vers le produit final, tout en étant à l’écoute. Il faut aussi être directif par moment pour le bon déroulement de la séance photo. Savoir s’adapter également car il n’y a pas deux plats identiques.»

Pourquoi un restaurateur devrait-il choisir un.e photographe spécialisé.e ?

« Un photographe spécialisé sera le seul capable de valoriser et de retransmettre les sensations offertes par une assiette, sur une image qui devrait réveiller cette partie de notre cerveau primitif directement liée à l’appétit. Bien évidemment, quand cela se produit, les ventes augmentent pour le restaurateur, ce qui est quand même le but final. »

Retrouvez le profil de Carlos Bueno sur notre site