Témoignage de Samantha sur la photo boudoir

Boudoir

Samantha l’a fait ! Elle a passé le pas de la photo boudoir, une expérience qui lui a vraiment plu. Nous lui laissons la parole pour vous en parler…

« À l’origine, je cherchais de quoi faire un cadeau original à mon copain. Ça fait 6 ans que nous sommes ensemble, et pour la Saint-Valentin cette année, je voulais marquer le coup.

Je ne trouvais pas trop d’idées, j’étais un peu perdue. Un jour, au travail, je discute avec une très bonne amie à moi qui m’avoue l’avoir déjà fait.

Enfin, « avoue » non, ce n’est pas le terme, car contrairement à ce que je pensais au début, il n’y a rien de tabou ou de honteux ! J’en parle donc avec cette amie, et elle me convainc d’essayer à mon tour. »

« Ce qui est vraiment difficile, c’est de trouver la bonne personne pour prendre les photos. C’est un moment qui touche à ton intimité, tu n’as pas envie de t’adresser à n’importe qui… Ce qui a très bien marché dans mon cas, c’est de passer par wideop.com.

Sur la plateforme, on a accès à des photos avant toute autre chose ! Ça permet de réellement choisir le photographe en fonction de son style, de trouver de l’inspiration… c’est vraiment top ! Et puis ça rassure de savoir que pour sa toute première séance photo boudoir, on a affaire à un photographe professionnel identifié et certifié par la plateforme.

Ce que j’ai fait aussi, c’est rencontrer le photographe, plusieurs jours avant la séance pour voir s’il y avait un bon feeling. Je recommande de faire ça ! Non seulement ça enlève de la pression, mais ça permet déjà de se projeter sur la séance, d’échanger des idées… Il a été vraiment très sympa et rassurant, il m’a dit qu’il avait l’habitude de ce genre de shooting. »

photo lingerie
Photographe Euloge Akono

« Le jour J, j’arrive donc au point de rendez-vous. Je crois qu’il est possible de faire une séance de photo boudoir à domicile, mais je préférais faire ça au studio pour être sûr de ne pas croiser mon copain : ça reste quand même une surprise…

Au studio, c’était vraiment bien fait ! Il y avait un endroit pour se changer, une salle d’eau et des toilettes et même un coin repos/snacking. J’ai pu me préparer et me mettre à l’aise avant de commencer. »

« Pour ce shooting, j’avais apporté deux tenues : de la lingerie fine noir et une chemise de mon copain. On a beaucoup discuté des poses, du décor… Au final, la première série de photos, je l’ai faite allongée sur un lit. Ça rendait vraiment bien, et je n’étais pas peu fière du résultat. J’ai toujours eu un complexe avec ma poitrine, que je ne trouvais pas très jolie… Mais quand j’ai vu le résultat final de cette photo, je dois avouer que j’étais plutôt contente. Je pense vraiment que la photo boudoir aide à reprendre confiance en soi, ç’a été le cas pour moi. »

« Ensuite, on est passé à une deuxième série où je portais la chemise de mon homme. C’est vraiment chouette de pouvoir prendre avec soi plusieurs tenues et de pouvoir essayer différentes choses durant la séance, je trouve que ça enlève de la pression par rapport au résultat final. Si ça ne rend pas bien, on peut toujours changer… Le photographe a vraiment été bienveillant tout au long des deux heures. Dès qu’il sentait que je devenais un peu gênée, il me faisait une blague pour me déstresser ! J’avais vraiment l’impression d’être avec quelqu’un de confiance. »

« À la fin, comme il restait un peu de temps, il m’a proposé d’essayer le nu suggestif ! Je me suis dit que c’était un peu l’occasion ou jamais. Un édredon sur les parties les plus intimes de mon corps, et nous voilà partis. Quand je revois les photos maintenant, je me dis que finalement, elle n’est pas trop mal ma poitrine (rires). En tout cas, mon copain a beaucoup aimé le cadeau et il pense même essayer parce que oui, le boudoir, c’est aussi pour les hommes ! »

photo nu
Photographe Euloge Akono

Merci à Euloge Akono de nous avoir autorisé à utiliser ses images pour illustrer le témoignage de Samantha.