Quelle formation pour devenir photographe culinaire ?

Culinaire

Le métier de photographe culinaire est une discipline à part entière et une compétence particulièrement recherchée aujourd’hui. En tant que professionnel de la photographie, vous souhaitez apprendre cette spécialisation ? Cet article, qui se veut une véritable ouverture sur la discipline, vous apprendra tout ce qu’il faut savoir.

photographe culinaire

Quelle formation devriez-vous suivre pour devenir photographe culinaire ?

Pour apprendre à être photographe culinaire, il n’existe pas de voie royale ! En effet, certaines personnes déjà professionnelles de l’image intègrent cette spécialité en s’exerçant, tout simplement.

Toutefois, il est intéressant de passer par une voie de formation pour obtenir un diplôme et renforcer sa crédibilité auprès du client.

Après un Bac général ou Bac Pro Photographie, deux possibilités s’offrent à vous : le BTS Photographie et le Bachelor Photographie, dispensé par l’ESMAC (École Supérieure des Métiers des Arts et de la Culture).

Une licence professionnelle Techniques et Activités de l’image et du Son est également possible.

Bien sûr, il n’y a pas que des formations post-bac ! Certaines universités proposent des Masters Pro Arts, spécialité photographie. Mention spéciale à l’École Nationale Supérieure de la Photographie située à Arles.

Enfin, de nombreuses formations en ligne (type MOOCs) sont disponibles sur ordinateur, tablette et smartphone. On en trouve des gratuites comme des payantes.

Bien qu’elles ne délivrent pas systématiquement de diplôme, elles vous permettront d’acquérir certaines compétences techniques essentielles à la photographie culinaire.

devenir photographe culinaire

Que type de matériel utiliser pour la photographie culinaire ?

En termes d’appareil, sachez qu’il existe du très bon matériel d’entrée de gamme quelle que soit la marque ! Utilisez un appareil photo avec lequel vous vous sentez à l’aise (rien ne sert de prendre un appareil très technique si vous n’en éprouvez pas le besoin).

L’important, c’est un appareil efficace pour de la photo couleur : le culinaire, ce n’est pas en noir et blanc ! Il faudrait que l’objectif, lui, ouvre au minimum à f/2.8.

formation photographe culinaire

Pour la lumière, capitale, pensez à des éclairages de studio ou à un mini studio packshot. Les fonds seront les éléments quasi omniprésents sur vos clichés : privilégiez des plaques de différents matériaux (bois, plastique, pierre…).

Des matériels supplémentaires tels qu’un flash cobra et un flash macro constituent des investissements pertinents.

Tout ce qui peut venir sublimer vos clichés et faire ressortir le sujet est une bonne idée : belle vaisselle, petits objets, étagère, végétation… Le but de la photographie culinaire, de manière générale, est de donner envie.

Il faut donc tout faire pour rendre le sujet appétissant !

photographie culinaire

Quels tarifs pourriez-vous appliquer en tant que photographe culinaire ?

Vous êtes le professionnel ! Cette rubrique n’a en aucun cas vocation à vous dicter vos tarifs, mais simplement à vous donner un ordre d’idée de ce qui se pratique dans la profession.

Une heure de shooting peut être facturée entre 150 € et 300 € HT. Une demi-journée sera facturée entre 350 € et 650 € HT ; entre 650 € et 1 200 € HT la journée. Il est également possible d’être rémunéré « à la photo ».

Enfin, des frais de déplacements peuvent être ajoutés. On peut aussi compter sur des frais supplémentaires liés au post-traitement (même si la plupart du temps il est inclus dans le prix du shooting).

photo food

Quel salaire pouvez-vous tirer de votre activité de photographe culinaire ?

Votre rémunération va principalement dépendre de votre statut : photographe freelance ou photographe salarié (agence, presse).

En tant que freelance, les débuts sont souvent compliqués : il faut se faire un nom ! Avec le temps, votre expérience et votre talent vous assureront une clientèle suffisante pour vous permettre de hausser le tarif de vos prestations.

En tant que salarié, vous débuterez votre carrière au salaire de base du métier. Par la suite, vous aurez l’occasion de prouver votre valeur et de négocier un meilleur salaire. Votre renommée, notamment dans la presse, sera déterminante dans ce but.

On rappelle qu’en 2021, le salaire mensuel moyen d’un photographe professionnel est de 1 430 € brut en France.

En tant que spécialiste de la photographie culinaire, on retrouve une fourchette de prix allant de 1 100 € à 2 500 € net par mois. Encore une fois, cela va dépendre de votre statut, de votre base clients et de votre réputation.

photographe reportage culinaire

Comment faire financer ces formations via votre compte CPF ?

Laissez-nous d’abord vous faire une piqûre de rappel sur ce qu’est votre CPF (Compte Personnel de Formation). Il s’agit d’un compte crédité en euros à chaque nouvelle année d’activité et pour lequel vous cotisez en tant que photographe freelance.

En échange, il vous permet de financer totalement ou partiellement les formations de votre choix (dont celles sur la photographie culinaire).

Chaque année de cotisation vous apporte 500 € supplémentaires sur votre compte de formation (qui est plafonné à 5 000 €).

La plupart des formations payantes de photographie culinaire n’excédant pas quelques centaines d’euros, il peut être tout à fait intéressant d’en financer une à l’aide de son CPF.

En tant que salarié, le fonctionnement du CPF est quasiment le même. Un photographe salarié peut utiliser son CPF pour une formation prévue par le plan de développement des compétences de l’entreprise.

devenir photographe

De quels photographes culinaires devriez-vous vous inspirer ? 

Bien sûr, il vous faut avant tout vous créer votre propre style reconnaissable ! C’est le premier critère de sélection du côté du client, c’est donc aussi celui qui est mis en avant chez wideop !

Nous sommes en effet convaincus qu’un client, particulier ou professionnel, recherche avant tout un expert de l’image dont le travail l’aura attiré : cela vaut donc pour un photographe culinaire.

De nombreux photographes culinaires professionnels présents sur la plateforme sont à suivre : Yang Li et Nicolas Bouriette à Paris, Stéphane Clément à Rennes, Carlos Bueno à Bordeaux, Béatrice Prève à Lyon … Et encore plein d’autres à découvrir sur notre site !

food photographer pizza
Vous avez désormais toutes les cartes en main pour devenir photographe culinaire ! Que vous soyez novice dans la photographie ou expérimenté dans d’autres spécialités, il vous est possible de découvrir cette discipline. Alors n’hésitez plus !